jeudi 18 décembre 2014

Presque les vacances....et les coquilles...

C'est bientôt les vacances de Noël pour les écoliers.....il n'y en a plus à la maison, mais je me souviens qu'à une époque, les fils attendaient avec impatience ce moment....

Un des derniers jours, les enfants recevaient tous un sachet contenant des friandises et une coquille, le tout offert par la mairie de Lille.....je ne sais pas si cette tradition persiste, mais c'était apprécié pour le petit déjeuner du lendemain....les coquilles, pas les friandises....en principe.....

Pour les non nordistes, je rappelle que les coquilles ne sont pas des mollusques, mais des brioches, qu'on ne trouve ( en principe....on trouve déjà des galettes des rois.....) que pendant le mois de décembre.




Avant de venir à Lille, je les connaissais sous un autre nom: à Dunkerque, on les appelait les volaeren ( ça se prononce Follards ) et on les mangeait à la St Martin....j'avais raconté ça il y a quelques années.
Les coquilles, j'en avais déjà fabriqué de grosse taille.....et j'ai mélangé plusieurs recettes cette fois ci pour arriver à celle là:

La recette des coquilles:


  • 480g farine 45
  • 20g gluten de blé
  • 260ml lait battu
  • 1 œuf
  • 40g sucre en poudre
  • 1 sachet levure sèche boulanger
  • 50g beurre à température ambiante
  • 125g raisins secs
  • un peu de lait



Mettre la farine, le sucre, le gluten, la levure et le sel dans la cuve du robot. Selon la marque de la levure, il peut être nécessaire de la diluer d'abord dans un peu de lait tiède.

Battre l'œuf et le lait, les mettre dans le cuve et commencer à pétrir à petite vitesse.

Quand la pâte est bien homogène, ajouter le beurre et pétrir encore une dizaine de minutes à vitesse plus rapide, jusqu’à ce que la pâte se décolle des bords en faisant un petit “ploc ploc”
(Il peut être utile rajouter un peu de lait si la pâte semble trop compacte avant d'ajouter le beurre)

Couvrir d’un film plastique et laisser gonfler la pâte, elle doit doubler de volume.

La dégazer, la détailler en 8 parts à peu près de même poids. Rouler celles ci en boules, les laisser reposer 5 minutes puis les rouler en boudins.

Là, normalement, on façonne les coquilles avec un corps central allongé et une boule à chaque extrémité, ou, comme moi, on tortille de chaque côté pour avoir (presque) le même résultat.

Les répartir sur une plaque recouverte d’un papier cuisson.

Couvrir d’un torchon et laisser gonfler dans un endroit tiède.


Passer un peu de lait au pinceau sur la surface et cuire une vingtaine de minutes au four préchauffé à 180°.




La pâte est un peu plus dense que celle des brioches traditionnelles...

Ma recette n'est pas la recette officielle, que vous trouverez sans doute facilement, mais le résultat est très sympathique.....en fait, je me suis inspirée pour l'emploi de gluten de blé, des bons conseils de Edda, du blog Un déjeuner de soleil, qui a fait un billet que je consulte régulièrement sur les farines à utiliser pour les pains, pizzas et brioches....elle est toujours d'excellent conseil!

En tous cas....Bonnes vacances aux écoliers!.....et aux autres!....

lundi 15 décembre 2014

Un concours chasse l'autre....et va peut être laver mon honneur!....

Il y a quelques temps, Docteur Chocolatine m'a proposé de participer à un petit concours comme je les aime....un Défi avant/après.....

Il s'agit de déterrer les cadavres cachés au fond de nos blogs.....de retravailler une photo ou une recette, ou les 2.....dont nous ne sommes actuellement plus si fiers.....

Pourtant, celle que je vais vous présenter avait gagné un concours!....si, si....organisé par Les copains du Kibou.....celui de la photo la plus moche!.....

C'est vrai qu'en la regardant à nouveau.....j'ai comme un doute....et qu'heureusement  qu'il y a un titre à l'article car on peut faire diverses propositions pas forcément très ragoutantes....

Et bien c'était une sauce bolognaise!.....alors je vais essayer de vous en proposer une photo un peu plus appétissante....




J'espère que ça vous tentera un peu plus....et même si c'est une recette assez simple, un peu bricolée maison, la voici....

Ma recette de sauce bolognaise:


  • 200g de steak haché
  • 1 gros oignon
  • 2 gousses d'ail
  • 1 petite carotte
  • 1 petite boite de chair de tomates
  • 1 brique de coulis de tomates
  • 1 verre de vin blanc
  • huile d'olive
  • bouillon de boeuf (à partir d'un sachet Ariake)
  • sel, poivre
  • 2 ou 3 branches de thym
  • 1 feuille de laurier
  • origan séché
Eplucher et émincer l'oignon et l'ail. Eplucher la carotte et la couper en petits dès.

Dans une casserole, verser un peu d'huile d'olive et y faire revenir l'oignon et l'ail. Quand ils commencent à s'attendrir, ajouter la viande hachée et la faire rissoler en remuant, puis ajouter la carotte et continuer à cuire quelques minutes.

Verser le vin blanc, et continuer à cuire à feu assez vif, en remuant, puis ajouter les tomates, le coulis de tomates et un peu de bouillon.

Saler, poivrer et ajouter le thym et le laurier liés ensemble, et l'origan séché. Laisser mijoter 1 à 2 heures à feu doux en remuant de temps en temps et en rajoutant un peu de bouillon si nécessaire. Retirer le thym et le laurier avant de servir sur les pâtes.




Il est possible de mettre de la chair de vraies tomates en été, mais en ce moment les boites ont plus de goût.....

J'ai vu des recettes italiennes où il y avait de la chair à saucisse avec le boeuf haché....et je me suis rendu compte qu'après mon exploit de 2009, j'avais déjà sauvé un peu mon honneur en 2013, en présentant ici une version un peu différente.....je crois que je ne fais en fait jamais 2 fois la même....

Et pour terminer, allez...j'ose....voilà la photo d'origine....




Elle vous évoque quoi?......

vendredi 12 décembre 2014

On aurait pu faire des burgers.....j'avais au moins le pain....

Oserais je l'avouer?....j'ai longtemps consommé des burgers dans des chaines de restauration rapide.....à la pause de midi, ou avec les enfants....

Pour certains, c'est le Mal absolu.....mais bon.....en mangeant une soupe le soir pour équilibrer, il n'y a pas de quoi crier au scandale.....

Je ne sais pas pourquoi, mais je n'ai jamais essayé d'en faire moi même à la maison.....les enfants sont grands et vont tout seuls dans ce genre de restau, et MrD n'est pas fana de ce plat...si on peut dire pour un truc qu'on mange avec les mains....

Mais au moins, maintenant, je sais même faire les petits pains qui vont bien!.....





C'est en Belgique que j'ai trouvé leur recette, sur le blog Crumbles et cassonade.  En plus, ils sont tellement faciles et rapides à faire qu'on peut presque s'y prendre au dernier moment....

La recette:


  • 560g de farine
  • 1 sachet de levure de boulanger sèche
  • 220ml de lait
  • 100ml d'eau
  • 55g de beurre
  • 25g de sucre
  • 9g de sel
  • 1 oeuf
  • lait (ou jaune d'oeuf battu) pour la dorure
  • graines de lin
Faire chauffer l'eau, le lait et le beurre dans une petite casserole jusqu'à ce que le beurre fonde. 
Dans la cuve du robot, ou dans un grand bol, mélanger la moitié de la farine et la levure, ajouter le mélange liquide, puis le sucre et le sel et le reste de la faine, progressivement, en mélangeant avec une cuiller en bois ou le pétrin de la machine. 
Pas besoin de long pétrissage, quand la pâte est lisse et élastique, on la roule en boule et on la laisse reposer 5 minutes.
La diviser alors en 8 ou 9 portions et les rouler en boules, qu'on dépose sur une plaque recouverte d'un papier cuisson.
Laisser encore reposer 5 minutes puis aplatir les boules avec la paume de la main.
Couvrir d'un torchon et laisser lever une trentaine de minutes.
Badigeonner la surface de lait tiède et parsemer de graines de lin, puis cuire une quinzaine de minutes dans le four préchauffé à 180°.




Jolis non?.....

Et si vous voyez sur la photo une petite marmite se cacher derrière les buns, c'est qu'on a zappé l'étape hamburgers....

On a directement été jusqu'à la case soupe.....




Le lendemain, en sandwich, c'était encore très bon.....et plusieurs jours après, avec une autre soupe (oui...j'en mange beaucoup....) très sympathique aussi.....après congélation quand même!.....il ne faut pas exagérer....

PS: ne me demandez pas à quoi est la soupe de la photo.....je ne sais plus......

dimanche 7 décembre 2014

Le D Day a eu lieu....pour la WWO.....et quelques biscuits d'époque....

Tout a commencé il y a un an par une idée qui a germé dans le cerveau bouillonnant d'idées de Délit Maille......la guerre en laine......la Wool War One.....

Et elle a proposé d'entrainer plein de petites mains dans son projet.....

Et j'ai été très fière de pouvoir mettre les 2 miennes un peu à contribution..... 

Oh....j'étais loin d'être seule dans cette histoire...on était environ 500, des quatre coins du monde.....

Et finalement, c'est arrivé....la guerre était finie.......

Il ne devait pas y avoir de vernissage, d'inauguration, de trucs pompeux......mais des rencontres virtuelles ou réelles avaient eu lieu pendant tout ce temps et c'était difficile de ne pas se retrouver ensemble le jour J ....pour voir "en vrai" les petits soldats qu'on avait contribué à fabriquer, assembler, habiller, mais que Délit maille avait installés à La Piscine de Roubaix et auxquels elle avait donné vie......

C'est ainsi qu'hier, ceux qui avaient pu se libérer et faire le voyage se sont retrouvés sous un ciel prometteur....





Tout le monde est entré dans ce magnifique lieu....





Et le soleil en a profité pour nous offrir des reflets incomparables.....





Et au détour d'un escalier, on y était....





Et on a pu les découvrir.....





Les immortaliser....





Les regarder d'un peu plus près....





Comme dans la vraie vie.....des grands, des petits....qui avaient reçu des vareuses pas toujours à leur taille et un paquetage lourd au dos.....





Et qui avançaient en rangs....sans trop le temps de se poser des questions.....





Même si parfois il semblait bien que l'un d'eux tente de voir un peu plus loin vers où on les conduisait.....

Plus je les regardais de près, plus il semblait évident que chacun pouvait raconter une histoire différente, j'ai fait, pour ceux qui veulent en voir un peu plus, un petit film....forcément subjectif....





Mais surtout, je voudrais partager la phrase finale.....





Comme nous sommes quand même sur un blog de cuisine, quelques biscuits viennent illustrer cette époque.....ils ont été apportés en France par les australiens et les néo-zélandais et ont de ce fait pris leur nom: les anzacs...Australian And New Zeland Army Corps......

Ils sont accompagnés ici par quelques poppies.....pour les anglais, il symbolise le souvenir de la guerre 14-18....





C'est chez Parmesan et Paprikas que j'ai appris leur provenance, mais c'est dans mon livre anglais un peu ancien que j'ai pris la recette. Comme ils semblaient quand même contenir pas mal de beurre, et que je pensais qu'en période de guerre c'était peut être difficile de s'en procurer, je n'ai pas utilisé de margarine, comme le propose mon bouquin, mais j'ai remplacé la moitié du beurre par de la purée d'amande.....d'accord....., je sais....pas certaine que ça soit facile à trouver dans un pays en guerre....mais bon.....

La recette:


  • 2 c à s de Golden syrup
  • 65g de beurre
  • 65g de purée d'amandes
  • 100g de sucre en poudre
  • 100g de farine
  • 75g de flocons d'avoine
  • 50g de noix de coco râpée
  • 2 c à c de bicarbonate de soude
  • 1 c à s d'eau chaude
Mettre le golden syrup, le beurre, la purée d'amandes et le sucre dans une casserole et chauffer doucement jusqu'à ce que le beurre soit fondu et le sucre dissous.

Retirer du feu, ajouter la farine, la noix de coco et le flocons d'avoine et bien mélanger.

Dissoudre le bicarbonate dans l'eau chaude et ajouter dans la casserole, mélanger à nouveau.

Quand la mixture est assez froide pour être manipulée, fabriquer une trentaine de boules de pâte et les placer sur une plaque recouverte d'un papier cuisson, en les espaçant bien.

Les cuire environ 20 minutes au four préchauffé à 170°.

Les laisser quelques minutes sur la plaque après sortie du four puis les laisser refroidir sur une grille.





Ils sont assez durs, mais très goûteux et se gardent très longtemps dans une boite métallique.....ils ont été inventés précisément pour cette qualité.....

Pour finir, n'hésitez pas, si vous habitez la région ou passez par ici dans les mois qui viennent, faites un petit passage au Musée de la piscine.....ce n'est qu'en voyant l'expo sur place qu'on peut ressentir toute l'émotion qu'elle suscite.....et profitez en pour visiter ce très beau musée, ou y voir une belle expo de Camille Claudel....

Et surtout, n'hésitez pas à aller sur le blog de Délit maille.....il se pourrait bien qu'elle recommence à tricoter l'actualité.......du moins je l'espère!....

jeudi 4 décembre 2014

Des brocolis pour la santé.....ou une pizza pour le fun?....les deux!.....

Dans beaucoup de familles, ça doit être un sujet de discorde.....l'envie de la maman de cuisiner des légumes bons pour la santé, et celle des enfants, et du papa, de manger quelque chose d'un peu plus fun que des brocolis bouillis......

Après avoir vu Jamie Oliver préparer une semoule un peu inhabituelle, lu Dorian, qui nous proposait une nouvelle manière de cuisiner le chou fleur, et regardé quelques photos tentantes sur Pinterest, je peux essayer de mettre tout le monde d'accord avec ça:





En fait.....au commencement, il y avait ça:





La recette:


  • 1 brocoli
  • 1 oeuf
  • 50g de parmesan râpé finement
  • 1 c à c de poudre de moutarde anglaise
  • ½ oignon rouge
  • 1 morceau de cheddar
  • 1 boule de mozarella
  • 6 fines tranches de coppa



Nettoyer le brocoli. Récupérer d’une part les fleurettes et d’autre part les branches.

Mettre les fleurettes dans un mixer et les transformer en semoule. Mettre celle ci dans un bol, couvrir d’un film plastique et cuire au micro ondes pendant 4 minutes. La mettre ensuite dans un carré de toile fine ou un torchon, faire une boule et exprimer l’eau. Laisser ensuite égoutter l’ensemble dans une passoire.





Couper les tiges en petits morceaux et les cuire aussi au micro ondes environ 6 minutes. Bien les essorer et laisser égoutter aussi.

Égoutter aussi la mozarella, coupée en morceaux dans une passoire. Râper le cheddar. Emincer l'oignon rouge.

Mélanger la semoule de brocoli refroidie à l’oeuf battu, au parmesan et à la poudre de moutarde. Bien mélanger. 

Recouvrir un plat à pizza d’un papier cuisson, y étaler le mélange au brocoli avec une cuiller, puis tasser avec la main. Cuire au four préchauffé à 190° environ 20 minutes.






Sortir du four, répartir sur le dessus les morceaux de mozarella, les petits morceaux de tiges de brocoli, l'oignon rouge, la coppa en déchirant les tranches, et le cheddar.


Remettre au four à 190° environ 10 minutes.

Les recettes que j'avais vues étaient en fait au chou fleur, mais j'avais trouvé un joli brocoli dans mon Biocabas et espérais faire un pizza verte.....bon.....ce n'est pas flagrant, surtout à la lumière du soir.....

Ne comparez en fait pas avec une "vraie pizza", c'est un peu différent....MrD a aimé mais dit que la pâte lui faisait penser à une galette de blé noir.....va savoir pourquoi.....mais l'ensemble fait un repas sympathique, et avec quelques feuilles de roquette, tout à fait équilibré....si, si.....

lundi 1 décembre 2014

Quelques personnages un peu ronds pour le Défi Boulange.....

Il est rigolo et de saison le dernier Défi Boulange....des Mannelés....les petits personnages de brioche qui viennent d'Alsace pour la St Nicolas....

Chez nous, on célèbre moins cette fête que dans ma jeunesse, mais ces petits personnages se voient dans les boulangeries depuis quelques années....je pense que c'est une chaine de boulangerie-pâtisserie qui les a lancés par ici....et les appellent "les petits Paul".....je vous laisse deviner de qui il s'agit....

J'ai donc suivi les bons conseils de Manue et Nadia et repris leur recette...celle de Christophe Felder.....une référence.....

Et je me suis retrouvée avec ces bonshommes un peu difformes mais très sympathiques au demeurant....




La recette:


  • 250g de farine
  • 45g de sucre
  • 5g de sel
  • 1 sachet de Briochin
  • 75g de beurre à température ambiante
  • 1 oeuf
  • 10cl de lait
  • raisins secs pour les yeux
Pour le dorure:
  • 1 c à c de sucre
  • 1 c à s de lait
  • (1 oeuf en principe)
Pour le glaçage:
  • 50g de sucre glace
  • 12g d'eau
Dans le bol du robot, mettre la farine, le sucre, le sel et la levure. Mélanger.
Ajouter le lait et l'oeuf légèrement battu et pétrir à petite vitesse.

Quand le mélange est homogène, ajouter le beurre en dès et continuer à pétrir jusqu'à ce que la pâte commence à se détacher des parois du bol. Elle reste très molle et un peu collante.

La ramener en boule et la laisser dans le bol couvert, dans un endroit tiède, jusqu'à ce qu'elle double de volume (2 heures environ).

A ce stade, on peut, si comme moi on craint de façonner la pâte molle, la dégazer et la mettre au froid 30 minutes.

Reprendre la pâte et la diviser en 10 parts d'environ 50g. Rouler celles ci en boules, les laisser reposer 10 minutes.

Les rouler ensuite en boudins sur un plan de travail fariné, les déposer sur la plaque du four recouverte d'un papier cuisson et avec des ciseaux, couper les bras et les jambes: allez voir chez Manue ou chez Nadia, elles vous montrent ça en photos.

Mettre des raisins secs à l'endroit des yeux.

Couvrir d'un torchon et laisser encore lever 1 heure.

Passer la dorure au pinceau à la surface et cuire à four préchauffé à 160° environ 20 minutes.

Dès la sortie du four, passer le glaçage au pinceau. Laisser refroidir sur une grille.

Le passage de ma pâte au froid ne l'a pas découragée et mes bonshommes ont pris dans le four de jolies rondeurs....

Mais on ne peut qu'être séduit par leur moelleux.....

Pour finir, je les ai immortalisés avec un autre personnage rond, que Fils N°3 nous a rapportés de Thaïlande....



Ils s'accordent assez bien....celui du milieu a pour lui de remuer le bras et se balancer quand il est au soleil....les autres sont beaucoup plus statiques.....mais bien meilleurs à déguster...

Si vous voulez aller voir quelle silhouette ont tous les autres mannelés.....allez voir sur la page du Défi Boulange...

samedi 29 novembre 2014

Un truc qui nage.....et un qui a nagé.....

Photo de truc!......


Ce mois ci...."Photographiez moi un truc qui nage".....




J'ai retrouvé une photo de manchots, prise au zoo de Beauval il y a une paire d'années....ce système de bassin-aquarium est bien agréable pour les visiteurs.....surtout quand il y a peu de monde, comme nous en avons eu la chance ce jour là......derrière 3 rangs de badauds, ça doit déjà être moins bien....

Sinon, il y a un autre petit personnage qui nage.....



C'est George....le canard qui accompagnait Fils N°1 pendant ses déplacements à une époque.....et s'est fait tirer le portrait un peu partout....là, il barbote sur une plage de la Méditerranée....

Si vous avez aussi envie de photographier un truc qui nage, c'est là que ça se passe....les infos sont à la fin de son billet....

Un truc qui a nagé maintenant.....vous le sentez venir, non....

La première photo est avant cuisson....parce que les couleurs étaient jolies et la lumière meilleure...

Dans le plat, vous avez du chou.....qui n'a jamais nagé en principe....et de la truite....qui a du pouvoir le faire, même si c'était dans un bassin d'élevage...




Chou aux 2 truites:


  • 1 petit chou vert (mais on n'en utilisera qu'une partie)
  • 4 pavés de truite rose
  • 4 tranches de truite fumée
  • 25cl de crème fraîche légère semi épaisse
  • 1 bouquet de ciboulette
  • un peu d’huile d’olive
  • sel, poivre



Retirer une douzaine de belles feuilles de chou et les faire blanchir 5 minutes à l’eau bouillante. Les sortir de l’eau et les rafraîchir à l’eau bien froide. Réserver dans une passoire.

Couper les poissons en petits morceaux. Ciseler la ciboulette. Mélanger le tout à la crème. Saler (pas trop, la truite fumée l’est déjà) et poivrer.

Dans un plat assez haut, légèrement huilé, alterner les couches de feuilles de chou et de mélange au poisson. Terminer par du chou. Recouvrir le plat d’une feuille de papier alu.


Cuire au four à 180° pendant 40 minutes à couvert, puis une dizaine de minutes à découvert à 150°.



En fait, j'ai réadapté une recette déjà faite avec du saumon, mais on peut bégayer un peu en cuisine, non?....et puis maintenant, j'achète plus souvent de la truite fumée que du saumon....

Le prix est plus intéressant, et c'est aussi bon pour ce genre de plat....