dimanche 24 août 2014

Des abricots....une panacotta...un concours....tout des trucs que j'aime!

Donc....récapitulons....les abricots.....il y en a déjà pas mal sur ce blog, mais je ne m'en fatigue pas....

Les panacottas.....elles ont fait une entrée timide à la maison....sans grand enthousiasme des convives au début....et puis, l'habitude venant.....ou ma manière de les préparer ayant peut être un peu évolué.....elles ont maintenant un certain succès.....

Quant aux concours, j'aime bien y participer, juste pour le fun.....

Alors quand j'ai vu ça.....




J'ai craqué.....



Elles sont aux abricots....avec une petite touche de vanille et du fromage blanc pour alléger tout ça.....plus précisément du Fjord, dont j'aime le petit goût plus frais...

L'ensemble est tout doux....et on les a dégustées avec un peu de soleil.....ce qui se fait rare par chez nous ces temps ci...




Panacottas vanillées aux abricots et au fromage blanc:


  • une douzaine d’abricots (de quoi obtenir 40cl de purée….tout dépend de la taille des abricots)
  • 100g de sucre en poudre
  • 20cl de crème liquide
  • 1 baton de vanille
  • 3 feuilles de gélatine
  • 2 pots de 125g de fromage blanc Fjord


Couper les abricots et les faire un peu compoter avec la moitié du sucre. Mixer rapidement.
La quantité de purée de fruit obtenue doit être de 40cl, si il y en a plus ça sera très bon dans une autre préparation…..

Couper la gousse de vanille en 2 et récupérer les graines.

Ajouter la crème, les graines du bâton de vanille et le reste du sucre et amener à frémissement.

Pendant ce temps, faire tremper les feuilles de gélatine dans de l’eau froide.

Essorer les feuilles et les dissoudre dans le mélange. Laisser refroidir un peu puis ajouter les pots de Fjord et bien mélanger.

Verser dans des verres et mettre au froid au moins 4 heures. On peut les préparer la veille.



Elles sont accompagnées de petites galettes bretonnes rapportées récemment......

C'est sur le joli blog de Michelle, que je l'ai découvert, ce concours organisé par Culinoversions.....c'est elle qui a choisi le thème cette fois, mais tous les mois, un nouveau blog trouve l'idée et si on a envie de participer, on va voir là bas comment ça se passe.....




Pour ce thème ci, les inscriptions sont closes, mais vous pourrez bientôt connaitre celui du mois prochain....

Qu'est ce qu'on gagne?....bonne question....

Le plaisir de jouer.....

jeudi 21 août 2014

Petit tour en Bretagne....2 bonnes adresses....et une recette...

Après le sud, c'est la Bretagne qui nous a accueillis quelques jours en ce mois d'aout qui ne sera pas à garder en mémoire pour sa chaleur.....

Mais si le fond de l'air était assez frais parfois, on a quand même eu de grandes périodes de ciel bleu, sans doute grâce au vent qui chassait le nuages et remuait la mer.....





Les balades dans ces conditions sont vraiment très vivifiantes!......mais la mer sait aussi être plus calme....





Et si vous préférez la campagne, il y a aussi ce qu'il faut....





Comme chaque année, nous avons pris le bateau bus pour aller faire un tour à Port Louis.....pour un ticket de bus, vous visitez la rade de Lorient et évitez quelques kilomètres en voiture, c'est sympa!....

Bon, le temps ce jour là n'était pas des plus radieux....





Un peu flippant peut être.....mais ne vous arrêtez pas à cette impression, il y a un fort très intéressant à visiter et la balade dans la petite ville permet des découvertes très agréables, comme cette enseigne sympathique.....





Ou cette affiche sur la porte d'un magasin...qui m'a laissée un peu interrogative.....





Peut être un message personnel......mais je ne sais à qui.....

Sinon, comme partout quand nous sommes touristes, nous sommes entrés pour visiter l'église, qui vient d'être très joliment rénovée....et mon oeil a été attiré par un groupe dans le fond, sous l'orgue.....




En m'approchant, j'ai bien vu que c'étaient les statues qui attendaient d'être remises en place.......





Mais on aurait vraiment dit qu'elles attendaient d'entrer en scène.....

Après un peu de marche, il faut se restaurer....et je vous donne l'adresse du restaurant sympathique où nous allons à chaque passage là bas: Au Saint Pierre, 6 Grande rue. Le service y est très gentil, la carte pas trop grande, les plats copieux et bons et l'addition très sage.....nous avons dégusté des filets de sardines au four et une forêt noire tout à fait délicieux et les autres convives de notre tablée ont beaucoup apprécié leurs moules.....

Tant que je suis dans les adresses, MrD recommande une crêperie de l'île de Groix, où je n'ai pas pu aller pour cause de retour au nord où le travail m'attendait.....La crêperie des iles, Place de l'église où les galettes sont exquises, le service charmant et l'addition douce......je testerai l'an prochain....

Bien sur, j'ai rapporté des biscuits et du caramel au beurre salé, j'ai mangé du kouign aman et même du far noir, mais c'est un autre produit qu'on trouve partout en Bretagne qui m'a inspirée....le lait ribot qu'on achète facilement là bas, alors que son équivalent de chez nous, le lait battu est un peu plus confidentiel.....du lait fermenté ira aussi très bien.....

La recette vient de chez Piment Oiseau, qui dit s'être elle même inspirée d'autres...et de Nigella of course....du poulet au lait ribot....



Ses proportions étaient pour un poulet entier, mais j'ai gardé les mêmes pour uniquement 2 cuisses et hauts de cuisse, ce qui a donné un résultat très moelleux, avec une sauce délicieuse, encore plus parfumée par l'ajout d'oignons.....

La recette:


  • 2 cuisses et haut de cuisses de poulet ( ou plus....)
  • 30cl de lait ribot, ou battu...
  • 1 c à s de sirop d'érable ( ou de Golden syrup, ou de miel...)
  • 1 c à c de piment en poudre
  • 1,5 c à c de sel
  • 5 gousses d'ail
  • 1 c à s d'huile d'olive
  • poivre
  • 1 ou 2 oignons
Mettre le lait, le sirop d'érable, l'ail épluché et écrasé et les épices dans un plat ou un sac de congélation.

Ajouter le poulet et laisser mariner au froid 24 à 48h en remuant de temps en temps. 

Préchauffer le four à 200° (chaleur tournante), verser le poulet et sa marinade dans un plat, arroser d'un peu d'huile d'olive et ajouter l'oignon épluché et émincé.

Cuire 10mn, puis baisser à 170° et cuire encore 35 minutes. Remuer la sauce et en arroser le poulet plusieurs fois.




Il est servi avec des carottes et courgettes poêlées et du riz.....et la sauce.....

Le résultat est superbement moelleux....et gouteux....pour un minimum de travail....le rêve de la cuisinière qui manque de temps.....

C'est quand les prochaines vacances au fait?.....


lundi 18 août 2014

Un petit plat chaud?.....couleur de soleil.....

D'accord, aujourd'hui il y a du soleil.....mais j'ai croisé une jeune femme à vélo qui portait juste un débardeur sur le dos.....alors que je supportais sans problème une double couche de T shirts, un gilet et un coupe vent....elle se croyait en août ou quoi?....

Après tout, c'est elle qui a raison....il faut y croire!....

Même en Bretagne, la semaine dernière, il a fait du soleil....c'est vous dire!....




Bon, avec un peu de vent et quelques vagues.....mais beau!.....plusieurs fois par jour!...

(Mes amis bretons me pardonneront.....c'est parce que j'aime bien leur région que je me permets de m'en moquer un peu....)

Et puis, si le temps n'est pas partout propice aux petits débardeurs légers, on peut se faire des petits trucs qui évoquent irrésistiblement la chaleur....




Comme des citrons confits....ceux ci ont été photographiés il y a déjà 3 ans.....mais j'en ai refait cette année, avec la délicieuse recette trouvée chez Annie, en Tunisie....

N'hésitez pas à lui rendre visite...sur son blog remis à neuf, Mosaiques et Oliviers, d'autant plus qu'elle a eu l'immense courage de transférer toutes ses anciennes recettes à sa nouvelle adresse....vous y trouverez plein de bonnes choses qui vous feront penser qu'il y a plein de degrés en plus sur le thermomètre.....

Et non, je ne vous redonnerai pas la recette des citrons, vous n'avez qu'à cliquer sur les liens pour la retrouver, mais celle d'un plat chaud que vous pouvez mitonner avec leur parfum....chaud, le plat....c'est quand même mieux......




Agneau au citron confit et courgettes jaunes:


  • Environ 1kg d’agneau, collier, ou souris désossée, coupé en gros morceaux
  • 6 rondelles de citron confit à l’huile
  • 1 ou 2 oignons
  • 3 grosses courgettes jaunes
  • 1 morceau de gingembre frais de 3 ou 4 cm
  • 3 ou 4 gousses d’ail
  • 1 c à c de ras el hanout, 1 c à c de curcuma, 1 c à c de cumin, un peu de safran, un peu de piment, sel
  • coriandre fraiche

Prendre un peu de l’huile dans laquelle ont confit les citrons et y faire revenir la viande, saupoudrer des épices, bien remuer, ajouter les oignons l’ail et le gingembre épluchés et émincés et faire encore revenir quelques minutes.

Couvrir d’eau ou de bouillon, saler et cuire à couvert environ 1 heure. Ajouter les courgettes coupées en morceaux et cuire encore environ 30 minutes.

Un peu avant de servir ajouter la coriandre fraîche.




L'agneau est ici accompagné de semoule....mais si vous préférez du riz ou des pommes de terre....je n'y vois aucun inconvénient....


vendredi 15 août 2014

De la pâte...des carottes....et hop!....

Dans le dernier billet, il était question d'utiliser des restes de pâte à tarte....mais avant qu'il y ait des restes, il faut la fabriquer et l'utiliser pour une vraie tarte....

Et quand le Biocabas contient de jolies carottes multicolores, c'est l'occasion de tester une tarte qu'on espère esthétique et bonne.

J'ai trouvé plusieurs recettes où elles étaient artistiquement enroulées....mais j'avais un peu la flemme, alors j'ai pris mon moule rectangulaire.....et ça a donné ça:





La pâte est celle à la ricotta d'Alter Gusto, et tant qu'à utiliser de la ricotta, autant le faire à fond....

La recette:


  • 1 pâte à la ricotta 
  • 6 carottes, si possible de couleurs différentes
  • 250g de ricotta
  • 2 oeufs
  • 1 belle poignée de persil
  • 3 gousses d’ail
  • un morceau de parmesan
  • sel, poivre



Éplucher les carottes et les couper dans le sens de la longueur en tranches d’environ 1/2cm.
Les faire cuire 4 minutes à la vapeur au micro ondes et les tremper dans de l’eau très froide. Les égoutter soigneusement dans du papier absorbant. Les laisser refroidir.

Etaler la pâte dans le moule et le mettre au froid.

Éplucher l’ail et l’émincer finement.
Ciseler le persil.

Battre les oeufs avec la ricotta, ajouter l’ail et le persil, saler et poivrer.

Verser ce mélange sur la pâte, puis y enfoncer les tranches de carottes, sur la tranche.

Faire des copeaux de parmesan et les répartir sur la tarte.

Cuire environ 30 minutes à 200°





Avec un peu de salade, ça vous fera un petit souper pour 4.....ou 2 petits soupers pour 2......enfin ça, c'est vous qui voyez.....

lundi 11 août 2014

Vous tombez toujours juste avec vos pâtes?....

Les pâtes, ça me paraissait souvent insurmontable il y a quelques années et c'est avec celles du commerce que les tartes maison étaient le plus souvent fabriquées...

Je parle des pâtes à tarte.....pas des nouilles....celles là, je les achète toujours....

Bref, les pâtes.....

Mes préférées, ce sont en général celles que j'ai découvertes chez Carole, d'Alter Gusto, les pâtes feuilletées rapides à base de petits suisses, mascarpone ou ricotta. Elles sont croustillantes et goûteuses tout en étant très faciles à faire.

Mais une fois mon moule garni, il reste toujours un peu de pâte. Et ce serait vraiment triste de la jeter.

Alors, 2 idées.....





Des petits biscuits, pour accompagner une tasse de thé....ou de café....ou tout ce que vous voudrez:

Il suffit d'étaler le reste de pâte, de saupoudrer de sucre, de couper des lanières et de poser celles ci sur une plaque recouverte de papier sulfurisé.

Une vingtaine de minutes au four.....et c'est tout!

Si en plus vous avez quelques fruits qui trainent.....des abricots par exemple, vous pouvez improviser un petit dessert....





Des tartelettes....

Vous foncez 2 moules à tartelettes ( ou une si il reste peu de pâte et que vous avez décidé de vous faire un petit plaisir solitaire....), vous saupoudrez un peu de poudre d'amandes dans le fond, puis un peu de cassonade.

Vous coupez et dénoyautez des abricots, les répartissez dans les moules,  ajoutez encore un peu de cassonade et une noisette de beurre et après 25 minutes au four c'est prêt.....

Avec d'autres fruits, ça le fait aussi......j'ai déjà testé avec des poires....

Pour une fois, je suis dans les temps pour envoyer ça à Ciorane, de La cuisine de quat'sous. Le 20 de chaque mois, elle propose un récapitulatif de nos recettes pour utiliser des restes....vous y trouverez plein d'idées..... 

jeudi 7 août 2014

Quand les vieilles et les fraiches se rencontrent....

Non, pas de compte rendu d'une rencontre du 3ème âge......je sais que j'avance dans les années, mais je ne me sens pas (encore tout à fait) concernée par ce qualificatif, même si je ne me qualifierai pas de fraîche....

Bref, il s'agit de fruits....de prunes plus précisément.....et de pruneaux....qui sont des prunes qui ont une jolie vieillesse....

Quelques prunes commençaient à tourner de l'oeil dans la corbeille, pas assez pour en faire quelque chose à elles toutes seules, mais ce n'était pas une raison pour les balancer!

Un paquet de pruneaux m'a fait signe du fond du placard.....

Et en passant les chercher, je suis tombée sur un pot de gelée de pommes, trop liquide pour tenir sur les tartines...mais certainement délicieuse....





Et après passage dans une casserole, tout ça nous donne une jolie petite compote, qui va à ravir avec un yaourt ou du fromage blanc....

J'ose à peine parler de recette mais je vous récapitule tout ça:

Compote de prunes et pruneaux à la gelée de pommes:

8 prunes noires (un peu abimées....très mures...)
250g de pruneaux dénoyautés
1/4 de pot de gelée de pommes (trop liquide)   
Nettoyer les prunes, les dénoyauter et les mettre dans une casserole avec les pruneaux.
Ajouter la gelée de pommes.
Laisser mijoter environ 30 à 40 minutes. Laisser refroidir.




Et voilà!.....

Comme ça vous avez une bonne base de dessert, vous avez utilisé des fruits que certains auraient jeté, contribué à alléger votre placard.....

Et si vous avez, comme la dame de la pub qui entre dans ses toilettes avec sa valise après avoir embrassé sa famille, quelques problèmes digestifs, ça contribuera à vous faire voir les choses plus sereinement.....

lundi 4 août 2014

Après le presto....le slow....

Le précédent billet parlait d'un petit plat vite cuit à bricoler en vacances....ou à la maison d'ailleurs...

Quelquefois, c'est une autre stratégie qui permet de présenter un bon repas sans passer des heures dans la cuisine, et surtout pas au moment où tout le monde est là et prend l'apéro sur la terrasse....pas bon pour le moral de se retrouver toute seule à faire la tambouille pendant ce temps là.....

Alors, une solution....le mijotage.....et encore mieux, celui qui supporte très bien d'être fait la veille et réchauffé avant le repas.....juste un bouton à tourner et il se débrouille tout seul...

par exemple?



Encore de l'agneau....on ne s'en lasse pas....celui ci a été qualifié de "un peu grec" par le journal ELLE à table dans lequel je l'ai trouvé.....(N°81....il doit dater d'un bon moment....le dernier paru est le 95...)

Agneau un peu grec:


  • Une épaule d'agneau coupée en dès
  • 2 oignons ( rouges en principe)
  • 1 gousse d'ail
  • 250g de tomates (cerises en principe)
  • 1 boite de 400g de chair de tomates
  • 1 c à c de cannelle
  • 500g de haricots verts
  • 125g de féta
  • huile d'olive
  • sel, poivre
Faire revenir la viande dans une cocotte avec un peu d'huile, ajouter les oignons et l'ail émincés, les tomates (coupées en morceaux si elles ne sont pas cerises), la chair de tomates, la cannelle, 1/2l d'eau, sel et poivre.

Mettre, avec le couvercle, au four préchauffé à 180° pendant 45 minutes.

Ajouter les haricots verts éboutés et lavés, la féta coupée en cubes et 25cl d'eau.

Baisser le four à 160° et laisser mijoter encore 1 heure à couvert, en retirant le couvercle 15 minutes avant la fin.

Servir ou laisser refroidir complètement dans le four, cocotte couverte, et le réchauffer sur le feu le lendemain juste avant de servir




Vous voyez que la préparation n'est pas très longue.....une fois les haricots préparés, d'accord...

A ce sujet, j'ai appris un nouveau mot avec cette recette: éboutés.....

C'est vrai qu'on casse les bouts des haricots, on ne les épluche pas vraiment.....et si on ne vous a pas raconté d'histoire, vous avez acheté des haricots sans fils.....forcément....si, si.....